Réservé aux abonnés

Un compromis de dernière minute durcit la lex Weber

Au grand dam du PDC, UDC et PLR ont conclu un accord avec l'association Helvetia Nostra.
07 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8904778.jpg

daniel droz

"C'est assez bizarre de se rendre avant de combattre." Christophe Darbellay, le président du Parti démocate-chrétien (PDC), ne décolérait pas hier dans les couloirs du National. "Ils ont fait un pacte avec la gauche et Helvetia Nostra au détriment des régions de montagne. C'est bien d'éviter le référendum, mais le prix à payer est élevé." Un coup de théâtre, alors que le National entamait hier l'examen de la loi sur les résidences secondaires, dit lex Weber.

Le compromis conclu entre l'association présidée par Vera Weber, l'UDC et le PLR lundi soir a changé la donne. Trois point...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois