Réservé aux abonnés

Un pont, un village, deux pays

A Goumois, Suisses et Français restent désormais de leur côté du Doubs.
06 août 2015, 10:52
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6317262.jpg

Christian Galley

C'est l'histoire d'un pont qui relie deux parties d'une bourgade: l'une en Suisse, et l'autre en France. Il est bien la seule chose que partagent encore les habitants des deux Goumois. Dans ce petit village caché entre les collines des Franches-Montagnes et de la Franche-Comté, chacun reste de son côté du Doubs.

"Avant, nous organisions pas mal d'événements ensemble, la fête du 31 juillet réunissaient Suisses et Français. Aujourd'hui, les deux communautés ne partagent presque rien" , constate Jean-Marie Aubry, maire de la partie helvétique de Goumois pendant 24 ans. "J'y ai ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois