Réservé aux abonnés

Une position suisse "débile" selon Cohn-Bendit

06 août 2015, 14:54
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6489141.jpg

La position de la Suisse est "débile" dans le cadre du conflit fiscal avec l'Allemagne, a déclaré le député vert au Parlement européen Daniel Cohn-Bendit dans une interview parue dans la "SonntagsZeitung". Selon lui, la Suisse devrait réfléchir si continuer d'héberger la soustraction fiscale peut rester un but.

Le fait que l'accord avec l'Allemagne ne prévoie pas de communiquer le nom des fraudeurs dérange particulièrement le politicien franco-allemand. Pour lui, il est naïf de la part de la Suisse de vouloir protéger la sphère privée grâce au secret bancaire, car ainsi les droits de l'indi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois