Une Suissesse enlevée dans l'ouest du Yémen

Une Suissesse a été enlevée mardi au Yémen par des hommes armés qui la séquestrent dans la province de Chabwa au sud-est du pays, a indiqué vendredi un responsable local, qui a accusé Al-Qaïda. Selon les médias locaux, le rapt est l'oeuvre d'une milice tribale.
05 août 2015, 15:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
yemebn_chabwa

"Une femme suisse a été enlevée à Hodeïda (ouest) par des hommes armés qui l'ont conduite jeudi dans la province de Chabwa", a déclaré le responsable, ajoutant, sous couvert d'anonymat, que "selon nos informations, Al-Qaïda est responsable du rapt".

Deux sites internet locaux ont de leur côté mis en cause une milice tribale yéménite. Selon eux, les ravisseurs réclament la libération de membres de leur clan arrêtés par les forces de sécurité locales.

Le rapt a eu lieu mardi, mais les ravisseurs ne se sont manifestés que jeudi soir en appelant une amie de la Suissesse. Cette femme, âgée de 32 ans, travaillait dans une école de langues dans la province d'Hodeida, ont précisé ces sites.

Interrogé vendredi matin, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) n'a pas confirmé dans l'immédiat l'enlèvement de la Suissesse.

Le Yémen est le théâtre de fréquents enlèvements d'étrangers par les tribus fortement armées qui font la loi dans plusieurs régions du pays. Elles ont recours généralement aux rapts pour faire aboutir des revendications auprès des autorités. Plus de 200 personnes y ont été enlevées ces 15 dernières années. La grande majorité ont été libérées saines et sauves.