Valais: le randonneur enseveli par une avalanche dans la région du Lauchneralp est décédé

Le randonneur allemand de 55 ans, pris dans une avalanche samedi dans la région du Lauchneralp, en Valais, est décédé. Il a succombé à ses blessures à l’hôpital de l’Ile à Berne.
29 déc. 2019, 09:55
/ Màj. le 29 déc. 2019 à 10:01
An avalanche comes down during an artificially avalanche explosion which is conducted for test purposes by the avalanche researchers of the WSL Institute for Snow and Avalanche Research SLF at the Vallee de la Sionne test site, in Anzere, near Sion, in the Canton of Valais, Switzerland, Wednesday, March 8, 2017. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le randonneur allemand de 55 ans enseveli samedi par une avalanche dans la région du Lauchneralp (VS) est décédé, a indiqué la police valaisanne dimanche matin. Il a succombé dans la soirée à l’hôpital de l’Ile à Berne, où il avait été héliporté.

Le randonneur et son fils avaient quitté les pistes de ski en dessous de la station de Gandegg afin de progresser en direction du Stieltihorn, dans la vallée du Lötschental. L’avalanche s’est produite vers 11h15 dans la région du Lauchneralp, à quelque 2700 mètres d’altitude, emportant le père.

Localisé par son fils

Le fils, qui n’a pas été pris dans la coulée, a pu localiser son père, équipé tout comme lui d’un détecteur de victime d’avalanche, avant de commencer à creuser la neige. Il a également pu donner l’alerte. Les secours dépêchés sur place ont extrait l’homme enseveli sous deux mètres de neige environ.

Le danger d’avalanche, de 3 sur 5, reste marqué, a souligné dimanche Stève Léger, porte-parole de la police valaisanne. Les consignes de sécurité restent donc valables, soit être équipé, outre d’un téléphone, d’un détecteur et d’une sonde, et de savoir s’en servir. Il est aussi recommandé de contacter un spécialiste en cas de doute sur les conditions.