Réservé aux abonnés

Vaud laisse souvent s’écouler le délai pour les cas Dublin

13 juil. 2016, 23:29
/ Màj. le 14 juil. 2016 à 00:01

Le canton de Vaud laisse souvent s’écouler les délais pour les cas de réfugiés relevant du régime de Dublin. Une pratique qui implique des coûts élevés, avertit le secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) dans sa statistique sur l’asile.

D’après le système de Dublin, un requérant d’asile peut être remis aux autorités du pays où il a déposé sa demande initiale. Ces trois derniers mois, quelque 1100 personnes ont ainsi été transférées de Suisse vers un autre pays. Ce sont les cantons qui sont responsables de mener à bien ces retours. Or, ils procèdent de manière très différenciée, relevaient hier ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois