Réservé aux abonnés

Vive inquiétude manifestée dans les régions frontalières

La coopération régionale avec les voisins de la Suisse mise en cause.
07 août 2015, 13:23
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7801387.jpg

Le oui de dimanche passé à l'initiative sur l'immigration aura des conséquences sur la collaboration internationale dans les régions frontalières.

Jean-François Besson, secrétaire général du Groupement transfrontalier européen qui représente des travailleurs vivant en France - dont des ressortissants suisses - et actifs en Suisse, évoque des craintes de deux types: "D'une part, évidemment, que le nombre de frontaliers soit limité à l'avenir. D'autre part, l'inconnu concernant des problèmes concrets du quotidien, comme par exemple l'indemnisation en cas de chômage" .

Craintes en cas de perte...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois