Zurich: important réseau de trafiquants de drogue démantelé

Une enquête emmenée par la police zurichoise a permis le démantèlement d’un important réseau de trafiquants de drogue nigérians. De nombreuses personnes ont été arrêtées et des substances ont été saisies.
03 déc. 2020, 12:18
/ Màj. le 03 déc. 2020 à 12:18
La cocaïne importée en Suisse par des "mules" ou dans des valises était redistribuée à travers le pays et préparée pour la revente. Les recettes en argent liquide quittaient également la Suisse dans le corps des "mules".

Une enquête internationale emmenée par la police zurichoise a permis de démanteler un important réseau nigérian de trafiquants de drogue. 200 personnes ont été arrêtées en Suisse et dans d’autres pays européens. 115 kg de cocaïne et 850’000 francs ont été saisis.

Après une opération de cinq ans, coordonnée par la police judiciaire fédérale avec cinq différents pays, Europol, Eurojust, Interpol et neuf cantons dont Vaud, Genève et le Jura, la police cantonale zurichoise a réussi à «frapper un grand coup contre le trafic de drogue», écrit-elle jeudi. Et d’ajouter qu’il s’agit d’un «coup dur pour la criminalité organisée en Suisse».

Il s’agit d’un coup dur pour la criminalité organisée en Suisse
Police cantonale zurichoise

Durant plusieurs années et à grande échelle, l’organisation nigériane désormais démantelée a fait transporter de la cocaïne dans le corps de «mules» ou dans des valises de pays étrangers vers la Suisse. La drogue était ensuite redirigée vers divers endroits dans le pays et préparée à la revente. Pour transporter les recettes financières, des «mules» transportaient l’argent liquide dans leur corps à destination de l’étranger.

L’enquête zurichoise a entraîné plusieurs procédures parallèles en Suisse ainsi qu’en France, en Allemagne, en Autriche, en Espagne et aux Pays-Bas. Outre Vaud, Genève et le Jura, six autres cantons ont collaboré à cette opération de démantèlement: Berne, Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Argovie, Lucerne et St-Gall.