Vaud débloque des fonds pour la jonction autoroutière de Rolle

Le Grand Conseil vaudois a validé mardi une série de crédits pour divers travaux sur les routes cantonales, pour un total d'environ 30 millions de francs. Parmi ceux-ci, l'axe reliant Morges et Saint-Prex et la jonction autoroutière de Rolle.
30 nov. 2021, 14:52
/ Màj. le 30 nov. 2021 à 15:25
L'échangeur autoroutier de Rolle.

Mardi, les députés ont accordé un crédit-cadre de 13,6 millions de francs pour réaménager la jonction autoroutière de Rolle et pour entretenir quatre tronçons de routes cantonales entre Daillens et Eclépens, Villars-Burquin et Mauborget, Mathod et La Ratusse et à Villars-Tiercelin. Rien que pour Rolle, ce sera 1,6 million de francs.

Deux crédits d'étude ont aussi été acceptés au Grand Conseil. L'un est de 800000 francs pour requalifier la route entre Morges et St-Prex, l'autre pour fluidifier le trafic à Moudon (595'000 francs).

Quasi-unanimité

Un crédit d'ouvrage de 9,6 millions a ensuite été validé pour réaliser divers travaux d'aménagement sur des tronçons menant à Pomy. Le Grand Conseil a aussi accepté de débloquer 5,4 millions pour des travaux de réhabilitation sur la route entre Echallens et Goumoens-la-Ville.

Ces crédits sont passés mardi à une quasi-unanimité. Nuria Gorrite, la conseillère d'Etat en charge des infrastructures, a expliqué que ces différents travaux étaient nécessaires et qu'ils ne consistaient pas uniquement à "poser du bitume". Elle a souligné que ces projets visaient aussi à "favoriser la mobilité douce", en créant notamment des itinéraires pour les cyclistes.

Aussi le rail

De la route au rail, les députés ont accepté un crédit d'investissement de 36,7 millions pour les liaisons ferroviaires vers trois sites touristiques: les Pléiades, les Rochers-de-Naye et le col de Bretaye. Cet argent, qui va aux compagnies des Transports Montreux-Vevey-Riviera (MVR) et aux Transports publics du Chablais (TPC), couvre les dépenses à charge du canton pour les années 2021 à 2024.

Cette somme est destinée à maintenir la qualité de l'infrastructure sur ces trois lignes avec divers travaux: renouvellements de gares, de haltes et de lignes de contact, assainissement de galeries et d'ouvrages d'art ou encore modernisation des installations de sécurité.