Nyon: Gérard Ruey à la tête de la Commission fédérale du cinéma

Le producteur nyonnais Gérard Ruey a été nommé à la tête de la Commission fédérale du cinéma (CFC), lundi par le Conseil fédéral. Il succédera à Géraldine Savary et prendra ses fonctions le 1er janvier 2022.
08 déc. 2021, 13:37
/ Màj. le 09 déc. 2021 à 16:07
Gérard Ruey a quitté ses fonctions à Cineforom en mai 2021. Il sera en charge de la Commission fédérale du cinéma dès 2022.

Le producteur de cinéma Gérard Ruey va succéder à Géraldine Savary à la tête de la Commission fédérale du cinéma. L’ancienne politicienne quitte cette fonction en raison de son travail de journaliste à la tête de Femina et de Cultura.

A lire aussi: Le Nyonnais, Gérard Ruey, va quitter Cinéforom

Le mandat débutera officiellement le 1er janvier prochain pour la période en cours 2021-2023. Gérard Ruey a été nommé lundi par le Conseil fédéral, a précisé à Keystone-ATS Anne Weibel, porte-parole de l’Office fédéral de la culture.

D’assistant de Godard à producteur

Gérard Ruey est lié au cinéma depuis l’enfance, puisqu’il gagnait déjà des prix comme adolescent au ciné-club de Nyon avant d’entrer dans la profession en 1974, après deux ans de lettres à Genève.

Au début de sa carrière cinématographique, il a occupé différentes fonctions avant de devenir régisseur du film «Les Petites Fugues», puis l’assistant de Godard pour le film «Passion» avec Isabelle Huppert et Hanna Schygulla.

Dès 1984, il s’est associé comme producteur avec Jean-Louis Porchet chez CAB Productions, société avec laquelle il a produit plus de 80 films suisses avec par exemple Alain Tanner, Michel Soutter et Francis Reusser.

80 
films suisses 
Nombre de productions réalisées chez CAB Productions

Parmi les films internationaux, qu’il a co-produits, on peut citer «Trois Couleurs: Bleu, Blanc, Rouge» avec Juliette Binoche, multiprimés dans les Festivals de Venise, Berlin ou Cannes. Ou encore «Merci pour le chocolat» de Claude Chabrol. À quoi il faut encore ajouter plusieurs Prix suisses du cinéma.

Engagé pour le 7ème art

Gérard Ruey est aussi engagé de longue date dans la politique cinématographique au plan national et régional. Il a déjà fait partie de la Commission fédérale du cinéma. Il a participé à titre de délégué du Forum romand au «Pacte de l’audiovisuel» et a été actif dans une vingtaine d’organismes professionnels, liés au cinéma. Il a notamment occupé le poste de secrétaire général de Cinéforom, de 2016 à 2021.

Vera Gilardoni, à la tête du service de presse et de la promotion chez Pathé Film rejoint également la commission. Celle-ci compte encore dans ses rangs: Anna Mäder-Garamvölgyi, vice-présidente, Mirko Bischofberger, Bérénice Honold, Kaspar Kasics et Gilles Pache.


par Keystone - ATS