Aigle: le prof de théâtre restera sous les verrous a décidé le Tribunal fédéral

Emprisonné pour contrainte sexuelle et actes d'ordre sexuel avec des enfants, le fondateur du Théâtre du Moulin-Neuf d'Aigle restera enfermé, a décidé le Tribunal fédéral donnant raison à la justice vaudoise.
07 août 2015, 13:29
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le recours de clients du Crédit Suisse a été rejeté par le tribunal fédéral.

Condamné à cinq ans de prison, un ex-professeur de théâtre d'Aigle (VD) restera en prison dans l'attente de son procès en appel. Le Tribunal fédéral (TF) confirme la décision de la justice vaudoise, qui a refusé sa demande de libération immédiate.

Fondateur du Théâtre du Moulin-Neuf d'Aigle, le quadragénaire a été notamment reconnu coupable le 19 décembre dernier de contrainte sexuelle et d'actes d'ordre sexuel avec des enfants. Entre 2000 et 2010, il a abusé de plusieurs adolescentes.

Comme le révèle lundi le journal "20 minutes", le TF a jugé que "les faits sont d'une extrême gravité". De plus, le danger de réitération existe.

En l'espèce, la durée du traitement suivi ne permet pas d'assurer que les mécanismes pervers développés par le recourant puissent avoir disparu ou être réduits de manière à éviter toute récidive, explique le TF.

Le Ministère public du canton de Vaud avait requis une peine de trente mois de prison contre le quadragénaire. Il avait proposé l'admission du recours.

Le procureur avait considéré que des mesures telles que l'interdiction de participer à des activités scolaires ou associatives avec des élèves de moins de 18 ans offraient des garanties suffisantes. L'accusé a déjà passé une année en détention préventive, après son arrestation en septembre 2010. (arrêt 1B_51/2014 du 27 février 2014)