Réservé aux abonnés

Des syndics critiquent vertement la politique centralisatrice du canton

L’assemblée générale de l’Association des communes vaudoises (AdCV) a été l’occasion de fustiger l’Etat.
20 mars 2017, 00:04
/ Màj. le 20 mars 2017 à 00:01
Mies, lundi 22.12.2014, portrait du syndic Pierre-Alain Schmidt dans le cadre d'un article sur le neo-régionalisme, photos Cédric Sandoz

Les communes perdent de plus en plus d’autonomie via les transferts de compétences vers le canton. Tel a été l’amer constat qui a dominé la séance de l’AdCV du 16 mars à Saint Sulpice.

Captation de la santé

Le projet de loi sur les régions de santé (LSRa) est un bon exemple actuel de la perte de pouvoir des communes. La suppression de Lavasad (Loi sur l’Association vaudoise d’aide et de soins à domicile) inquiète Anne-Christine Ganshof, syndique de Vufflens-le-Château. Elle ne conteste pas l’objectif du projet de loi qui propose des solutions pour faire face au vieillissement de la pop...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois