L'Opéra de Lausanne réintègre ses murs après 5 ans d'exil

L'Opéra de Lausanne est de nouveau dans ses murs. Après une grosse transformation, des travaux retardés par des oppositions et cinq saisons à déménager, "L'Elisir d'Amore" de Donizetti accueillera les spectateurs vendredi.
06 août 2015, 14:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'extérieur de bâtiment rénové de l'Opéra de Lausanne.

L'opération était d'envergure et a suscité bien des controverses. Fin 2007, la municipalité de Lausanne a annoncé la rénovation de l'édifice et la construction d'une extension pour la scène, les loges et les installations techniques. Le projet remontait à 2005.

Très nombreux transports

Le coût des travaux était estimé à près de 32 millions de francs et la réouverture prévue en 2011. Datant de 1871, la charpente du toit et la machinerie de scène représentaient un risque trop important pour continuer l'exploitation en l'état. L'opéra a ainsi été contraint de se déplacer et de présenter ses spectacles au Théâtre de Beaulieu et à la salle Métropole.

La volonté de reconstruire des autorités a cependant dû affronter des oppositions. Ce n'est finalement qu'en juin 2010 que les ouvriers ont pu se mettre à la tâche, avec une réouverture attendue en octobre 2012.

Budget respecté

Les délais et le budget ont été tenus, s'est félicité récemment Eric Vigié, directeur de l'Opéra de Lausanne depuis 2005 et en poste jusqu'en 2017. Les travaux n'ont que peu touché la salle qui compte environ 900 places.

Ils ont surtout doté la scène d'une cage nettement plus vaste (18 mètres de haut) qui permet d'accueillir les décors des productions européennes, sans oublier une salle de répétition et de nouvelles loges. La fosse d'orchestre a été aussi agrandie.

Copieux programe

Après cinq saisons hors les murs, l'Opéra de Lausanne va présenter "chez lui" six opéras, un opéra jeune public, quatre ballets et neufs concerts. Une tournée estivale à travers le canton est aussi au programme de mi-juin à fin juillet, avec vingt représentations de deux opérettes-bouffes de Jacques Offenbach.

La saison 2012-2013 budgetée à 15,4 millions de francs démarre vendredi avec "L'Elisir d'Amore" de Gaetano Donizetti, un fleuron de l'opéra-bouffe du 19e siècle dans une mise en scène d'Adriano Sinivia avec Jesus Lopez Cobos à la tête de l'Orchestre de Chambre de Lausanne, qu'il a dirigé de 1990 à 2000. L'héroïne Adina sera interprétée par la soprano russe Olga Peretyatko.

Deux journées portes ouvertes sont organisées les samedis 13 octobre et 10 novembre.