Lac Léman: un concours d'ingénieurs pour le bateau le plus propre et le plus efficace

La version pour voitures est connue depuis longtemps: il faut rouler le plus loin possible avec un minimum ou pas du tout de carburant fossile. Hydrocontest, c'est la version pour bateaux. Elle débute ce mercredi sur le lac Léman et elle met aux prises 12 équipes de jeunes ingénieurs.
07 août 2015, 13:59
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
120 étudiants venant de 6 pays se mesurent jusqu'à dimanche à grands coups de gros bateaux électriques télécommandés.

Se déplacer sur l'eau plus vite, plus longtemps, en consommant moins d'énergie: treize équipes de jeunes ingénieurs testent depuis mardi sur le Léman les prototypes qu'ils ont mis au point. La compétition se termine dimanche avec une course longue distance sur le lac.

L’objectif de cette ultime course est de parcourir la plus longue distance possible en utilisant une quantité donnée d’énergie. Au départ, chaque équipe a reçu le même moteur et la même batterie électrique: à chacune, ensuite, d'imaginer le bateau de demain, qui consomme le moins d'énergie possible.

Le résultat prend des formes variées, allant des multicoques profilés aux embarcations volantes, expliquent mercredi les organisateurs. Près de 120 étudiants, en provenance de six pays, participent au défi lancé par la société lausannoise Hydros, qui a participé au lancement du bateau expérimental hydroptère.

Première édition

La première édition de cet HYDROcontest se déroule de mardi à dimanche près du site universitaire de Dorigny, à Lausanne. Un "village" de 7000 m2 accueille les participants. La manifestation est ouverte au public qui a aussi accès aux stands des équipes.

Les régates peuvent être suivies depuis la berge, d'où seront télécommandés les petits bateaux. Ou depuis le village sur un grand écran installé à cet effet dans la tente du jury. La population est invitée à venir soutenir les équipes en compétition, ont précisé les organisateurs.