Lausanne: le CHUV installe des lits de dégrisement

S'il vous prend l'envie de boire quelques verres de plus que d'habitude, le CHUV pense à votre prise en charge éventuelle. Quatre lits de dégrisement vont être installés très prochainement. Les frais médicaux seront pris en charge par l'assurance de base, mais une participation aux frais pourra être demandée.
07 août 2015, 15:13
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
215816495

« Faire santé » un peu trop souvent le même soir et vous écrouler sous le poids de l’alcool peut vous mener droit vers le CHUV. Comme le centre hospitalier universitaire vaudois souhaite désengorger son service d’urgence, il met en place des lits de dégrisement.

Cette nouveauté permettra d’assurer une vigilance médicale sans mobiliser les moyens du plateau technique des urgences. Une trentaine de cas d’alcoolisation aigüe étant constatée chaque semaine, le but est de sensibiliser les potentiels usagers.

Leurs frais médicaux seront couverts par la LaMal mais au-delà du risque sanitaire, un forfait de 50 francs pour hébergement et frais ambulanciers éventuels sera facturé. Le projet pilote doit faire l’objet d’une évaluation du Conseil d’Etat.