Réservé aux abonnés

Le suicide assisté, un droit

L'initiative Exit est refusée au profit du contre-projet. En légiférant, le Canton fait figure de pionnier.
06 août 2015, 10:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6132723.jpg

ldistefano@lacote.ch

Les yeux du pays étaient rivés sur le canton de Vaud hier. Et pour cause, les électeurs avaient la possibilité de faire de leur canton le premier à se doter d'une loi sur l'assistance au suicide. Et ils ont dit oui à 62% au contre-projet qui fixe un cadre légal au suicide assisté dans les EMS et les hôpitaux. Jugée lacunaire, l'initiative Exit a quant à elle été refusée par 59% des électeurs.

Ce n'est pas par hasard que cette question délicate a été posée aux Vaudois, eux qui représentent près de la moitié des 16 500 membres d'Exit Suisse romande. En 2009, lors du dépôt ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an