Les Diablerets se renouvellent de fond en comble

Les autorités de la région des Diablerets ont présenté un vaste programme de remise à neuf de toute la station. Nouvelle télécabine, centre aquatique et pont suspendu font partie des quelques nouveautés annoncées.
07 août 2015, 11:34
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La télécabine d'Isenau sera sauvée.

Les Diablerets (VD) sont en passe de sauver la télécabine qui emmène depuis 60 ans les skieurs sur les pentes d'Isenau. Centre aquatique, pont suspendu, meilleure connexion avec Villars (VD) et liaison directe vers Glacier 3000: après des années d'immobilisme, les projets se multiplient dans la station.

Tout semble s'accélérer pour la commune des Préalpes vaudoises. Jeudi dernier, les autorités régionales ont dévoilé le rapport final "Alpes vaudoises 2020" qui accorde une place de choix à la station de 1400 habitants et liste les nouveaux développements.

Signal fort

Et début juillet, le Conseil communal d'Ormont-Dessus (VD) a donné un signal fort en votant un million de francs pour la construction d'une nouvelle télécabine pour gagner le domaine d'Isenau. C'est le double du montant prévu et cela permet au projet d'aller de l'avant.

Pour mémoire, Ormont-Dessus, la commune qui englobe les Diablerets et Vers-L'Eglise, devait apporter environ 20% de fonds propres, soit quelque 3,4 millions de francs. Outre le million du législatif, entreprises et particuliers ont promis leur obole.

Somme réunie

"Nous avons des promesses de dons pour 3,2 millions et j'attends encore des réponses d'entreprises. J'estime que nous avons démontré à nos partenaires de Villars que nous sommes capables de réunir la somme", a expliqué à l'ats Philippe Grobéty, syndic et député PLR.

Le coût du remplacement des célèbres "oeufs rouges" d'Isenau et le prolongement du tracé jusqu'au centre du village, dans le secteur des Isles, est estimé à environ 17 millions de francs. Le canton devrait, en principe, fournir 80% du financement, dont la moitié sous forme de prêt. Le dossier doit encore être avalisé.

Conditions du canton

L'Etat a mis deux conditions à son soutien: la fusion des sociétés de remontées mécaniques, qui reste à réaliser, et des offices du tourisme des Diablerets et de Villars. "Les offices du tourisme travaillent déjà ensemble et la fusion est prévue pour 2015", annonce Philippe Grobéty.

Dans la station, certains prédisent que le prolongement de la télécabine vers le village va soulever une pluie d'oppositions. La commune négocie avec les propriétaires de chalets. "Ces négociations prennent du temps mais aucun propriétaire n'a fermé la porte. La majorité accepte le principe de la télécabine", selon M. Grobéty.

Des bains et un pont suspendu

L'avenir des Diablerets ne se limite pas au maintien du domaine d'Isenau, prisé des familles. D'autres aménagements importants sont en préparation, dont un centre aquatique et de wellness, couplé à un hôtel, en collaboration avec le groupe vaudois Boas, actif dans l'hébergement médico-social et l'hôtellerie.

Les autorités locales espèrent ainsi renforcer l'attractivité de la station (1200 mètres) en toutes saisons. Aujourd'hui, l'essentiel des retombées touristiques est liée aux sports d'hiver.

Mise en réseau des stations

Le document "Alpes vaudoises 2020" dévoile de nouvelles cartes de développement, dont une liaison directe entre le village et Glacier 3000. Aux Isles, une plateforme commune devrait permettre de relier le glacier, Isenau et Villars, via les pistes du Meilleret, sans déchausser ses skis.

Enfin, jolie carte de visite, un pont suspendu pourrait surplomber le glacier. Ce dernier, qui culmine à 3209 mètres, est le point le plus haut du canton.

"Oeuf rouges" à l'arrêt cet été

Ironie du calendrier, le sauvetage du domaine d'Isenau se précise alors même que ses célèbres "oeufs rouges" sont à l'arrêt depuis la fin de la saison d'hiver. L'Office fédéral des transports n'a pas accordé la prolongation de la concession pour les années 2013 à 2017.

"L'OFT exige un renforcement des socles d'une partie des pylônes", a expliqué Jean-Paul Jotterand, directeur de TéléDiablerets. Conséquence: l'installation restera hors service cet été, mais la station espère pouvoir la mettre en marche pour la saison d'hiver.