Réservé aux abonnés

Plusieurs causes à l'origine du drame du vapeur l'Hirondelle

Le 10 juin 1862, le plus grand bateau de l'époque voguant sur le Léman s'échoue près de la Tour-de-Peilz.
07 août 2015, 13:59
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8255281.jpg

Tel l'oiseau, symbole du printemps, le vapeur l'Hirondelle quitte Vevey pour Clarens le 10 juin 1862 par beau temps et sur un lac calme. Le drame survient alors que le bateau à roues à aubes croise une barque qui serre le rivage près de la pointe de la Becque-de-Peilz. Pour éviter la collision, le timonier s'approche trop de la rive. L'embarcation touche et s'échoue sur un rocher affleurant. Alors que l'avant de l'Hirondelle s'enfonce, de nombreux bateaux de pêcheurs de La Tour-de-Peilz se portent au secours des voyageurs. Heureusement, aucun blessé n'est à déplorer.

Qu'est-ce qui a pu provoq...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois