Près de 400 millions de francs en 2016 pour les start-up de l'EPFL

L'argent coule à flot pour les start-up de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Près de 400 millions de francs ont été levés en 2016, en augmentation de 50% par rapport à 2014, année record selon l'EPFL.
14 déc. 2016, 11:14
/ Màj. le 14 déc. 2016 à 11:18
Les levées de fonds pour les start-up installées à l'EPFL ont doublé depuis 2014.

L'argent afflue comme jamais pour les start-up de l'EPFL. En 2016, près de 400 millions de francs ont été levés. C'est un bond de 50% par rapport à 2014, année record, indique mercredi l'EPFL.

La hausse est nette surtout pour les "spin off", ces entreprises fondées autour d'une technique issue des laboratoires de l'école ou créées par un chercheur. Elles ont amassé 261 millions de francs contre 66 millions l'année passée et 107 millions en 2014, précise le communiqué.

Les autres sociétés du Parc de l'innovation totalisent 76 millions et l'entrée de AC Immune à la Bourse a permis d'ajouter 60 millions de francs. Mindmaze a obtenu à elle seule 100 millions, le plus gros montant jamais atteint pour une société non cotée en bourse. La jeune pousse est spécialisée dans la rééducation grâce à la réalité virtuelle.

Les biotechnologies (121 millions) arrivent en tête. Elles devancent l'informatique (62,4 millions) et le medtech (59,7 millions). Pour assurer le développement de ces sociétés en gestation, il faudrait l'implantation "d'un très gros acteur international" qui agisse comme un aimant, souligne l'EPFL.