Prilly: Sicpa biffera finalement moins de 100 postes

Le spécialiste des encres et solutions de sécurité Sipca de Prilly, supprimera finalement moins de 100 postes. Initialement, quelque 110 à 120 postes étaient appelés à disparaitre. Les propositions du personnel ont permis de réduire ce nombre.
07 août 2015, 14:26
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Moins d'une centaine de postes seront finalement biffés chez Sicpa à Prilly (VD), le spécialiste des encres et des solutions de sécurité. Les propositions du personnel ont permis de limiter les suppressions d'emplois.

Moins d'une centaine de postes seront finalement biffés chez Sicpa à Prilly (VD), le spécialiste des encres et des solutions de sécurité. Les propositions du personnel ont permis de limiter les suppressions d'emplois. Un plan social et des mesures de soutien ont été votées.

Le personnel a approuvé jeudi à l'unanimité le plan social et les mesures qui ont été négociées avec la direction. Le processus de consultation a permis de ramener à moins d'une centaine le nombre de postes supprimés, alors que 110 à 120 étaient évoqués au départ.

Le nombre précis de licenciements n'est pas encore connu, car l'entreprise table sur une série de départs volontaires. Ce chiffre devrait être connu vers la fin du mois. "Nous tirerons un bilan final d'ici 10 à 15 jours. Nous espérons encore diminuer le nombre de suppressions de postes d'ici là", a relevé Yves Defferrard, syndicaliste à Unia, qui s'est engagé auprès des employés.

Les conditions du plan social sont "supérieures à la pratique" tant en terme financier, qu'en terme de soutien actif au personnel pour qu'il retrouve un emploi, a précisé jeudi Sicpa à l'ats sans donner de détails. Des formations et des "outplacements" seront proposés.

Unia salue un plan social "parfaitement acceptable et honorable". "Nous sommes satisfaits du compromis trouvé. Le travail conjoint des groupes de travail a permis de sauver plusieurs dizaines de personnes", souligne Yves Defferrard.

Dialogue constructif

L'entreprise, connue pour ses encres destinées aux billets de banques, a salué le "dialogue permanent et très constructif" mené avec les employés et le syndicat Unia, qui a défendu une partie des employés.

Sicpa souhaite réorganiser ses activités de traçabilité sécurisée aujourd'hui gérées par deux entités distinctes, l'une dévolue à la clientèle gouvernementale, l'autre à la clientèle industrielle. L'objectif est d'améliorer et de simplifier l'organisation de ce domaine et de générer des synergies.

L'entreprise emploie actuellement 1050 personnes en Suisse, à Chavornay et Prilly-Lausanne. Les effectifs ont augmenté de plus de 300 collaborateurs ces cinq dernières années. La division "encres de sécurité" et le site de Chavornay ne sont pas touchés par la réorganisation.