Réservé aux abonnés

Une mise en bière timorée

En interdisant les Happy Hours, le Parlement vaudois entend combattre l'incitation à boire. Echos d'une décision.
07 août 2015, 14:32
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8660024.jpg

gregory.balmat@lacote.ch

La révision de la loi sur les auberges et débits de boissons (LADB), toujours débattue au Parlement vaudois, semble avoir scellé le sort des Happy Hours dans le canton. Mercredi, un amendement défendant cette tradition venue des Etats-Unis a été balayé par les députés. Mais encore faut-il définir exactement ce que sont les Happy Hours. "L'objectif est d'interdire aux débits de boissons d'offrir une quantité d'alcool supérieure sans augmenter le prix de la consommation", précise Philippe Leuba, conseiller d'Etat. Exit donc les offres du type "deux pour le prix d'un". ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an