Réservé aux abonnés

Divorce: la garde alternée n’est pas systématique

Le Tribunal fédéral confirme une décision de la Cour de justice de Genève, qui l’a refusée à un père.
23 oct. 2016, 23:10
/ Màj. le 24 oct. 2016 à 00:01

La garde alternée en cas de séparation ou de divorce suppose une bonne communication entre les parents. Après la séparation des parents, en 2014, le Tribunal genevois de première instance avait instauré une garde alternée sur les enfants du couple, âgés de quatre et sept ans. Selon celle-ci, les enfants vivaient alternativement une semaine chez la mère, puis une semaine chez le père et passaient la moitié des vacances scolaires avec l’un, puis avec l’autre.

Opposée à cette solution, la mère avait recouru auprès de la Cour de justice qui lui avait donné raison et avait accordé un droit de visite...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois