En 2011, la police vaudoise a recensé un peu moins de morts sur la route

Avec 31 victimes, le nombre de tués sur les routes vaudoises a diminué de presque 50% depuis 2003. Les motards, restent très exposés.
05 août 2015, 16:05
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
10___

La Police cantonale vaudoise constate une baisse des accidents de la route en 2011, corroborée par une baisse importante du nombre de blessés (- 9,9 %). "Avec 31 victimes, le nombre de personnes tuées sur les routes vaudoises est en baisse, mais chaque mort reste un mort de trop", a souligné Jacques Antenen, commandant de la police cantonale lundi lors de la conférence de presse de bilan de la circulation routière.

Les motards, avec 8 victimes (7 en 2010), restent des conducteurs très exposés. La région vient de tristement le constater par deux fois en fin de semaine dernière avec le choc voiture contre scooter de Tolochenaz et la collision mortelle qui a coûté la vie à deux jeunes gens sur une moto à Genolier.

Des inattentions fatales

"Si chaque fois qu'un automobiliste qui entre dans le trafic pouvait se demander encore une fois "n'y a-t-il pas un deux-roue qui arrive?", on sauverait quelques vie. L'inattention d'un conducteur face à une catégorie d'usagers très vulnérables comme les motards, les cyclistes ou les piétons est trop souvent en cause", a martelé Jacques Antenen.

Les principales causes des accidents mortels restent la vitesse, l'inattention, l'ivresse et le refus de priorité. Depuis 2004, le nombre des personnes tuées sur les routes vaudoises a fortement diminué pour finalement se stabiliser en 2008 et 2009 et s'abaisser à nouveau en 2010 puis en 2011. Il est passé de 61 en 2003, à 56 en 2004, 45 en 2005, 37 en 2006, 38 en 2007, 42 en 2008, 43 en 2009, 36 en 2010 à 31 en 2011.