Assassinat de Cointrin: la Chambre d'appel confirme le verdict de première instance

La Chambre pénale d'appel et de révision a confirmé le jugement de première instance. Les quatre accusés impliqués dans l'assassinat de Cointrin ont à nouveau été reconnus coupables d'assassinat et d'instigation à assassinat.
07 août 2015, 10:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
C'est dans cet immeuble que Pierre Silvano a été assassiné dans la nuit du 25 au 26 novembre 2008.

Les juges de la Chambre pénale d'appel et de révision ont rendu leur verdict vendredi soir, confirmant celui de première instance, à l'exception de la peine pour l'entremetteur, qui avait présenté le tueur à gages à l'épouse de la victime et à sa mère.

Le tueur à gages a été reconnu coupable d'assassinat et écope de 16 ans de privation de liberté. Son avocat plaidait l'acquittement et une remise en liberté.

L'épouse de la victime, qui avait commandité le meurtre, a été reconnue coupable d'instigation à assassinat et écope de 16 ans de prison. Son avocat plaidait l'instigation à meurtre.

Quant à sa mère, qui a donné la moitié de la somme (25 000 francs) servant à rémunérer le tueur à gages, elle a également été reconnue coupable d'instigation à assassinat, avec une peine de 11 ans de prison. Son avocat conseil avait plaidé la complicité de meurtre.

Enfin, l'entremetteur a également été reconnu coupable d'instigation à assassinat, mais sa peine a été abaissée d'une année: il écope de 10 ans de prison. Son avocat avait plaidé l'acquittement.

Les avocats de la défense vont probablement tous faire appel devant le Tribunal fédéral. Pour l'heure, la mère et l'entremetteur restent en liberté.

Un article complet à lire lundi dans La Côte.