Carouge: conciliation entre energie solaire et patrimoine

A Carouge, un projet pilote veut concilier des installations solaires et la préservation du patrimoine bâti.
20 juil. 2016, 13:09
/ Màj. le 20 juil. 2016 à 13:08
Le patrimoine bâti de Carouge pourrait être équipé d'énergie solaire.

L'Office fédéral de la culture (OFC) lance un projet pilote à Carouge (GE) pour concilier préservation du patrimoine bâti et installations solaires. Sous la direction de l'Hepia, une équipe interdisciplinaire a un an pour élaborer une planification solaire globale de la cité sarde.

Le projet démontrera comment dépasser les démarches et les motivations individuelles conduisant à l'installation de panneaux solaires pour les concilier avec la préservation de l'environnement bâti, indique mercredi l'OFC, qui a mandaté la Haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture (Hepia) pour l'étude. Le canton de Genève et la Ville de Carouge collaborent dans ce dossier.

Le rapport final est attendu pour l'automne 2017. La planification vise à donner davantage de sécurité juridique aux propriétaires et à réduire les charges administratives dans les procédures d'autorisation et de mise en place des installations solaires, en fonction de la technologie utilisée. Différents périmètres seront définis. Le rapport comprendra des cartes et des plans.

Construite au 18e siècle, la Ville de Carouge compte plusieurs secteurs, anciens et modernes. Les résultats de l'étude pourront être appliqués à d'autres communes suisses, selon l'OFC.

Ce projet constitue le premier élément des "Documents de référence sur la transition énergétique" annoncés dans le Message culture 2016-2020, précise l'OFC. Ces documents montreront comment les mesures énergétiques peuvent être planifiées et exécutées de façon à préserver la valeur historique et architecturale du patrimoine immobilier.