CFF Cargo mise sur Vaud et Genève pour son développement

CFF Cargo devrait connaître de nouveaux débouchés prochainement dans les cantons de Vaud et Genève. La fermeture de la raffinerie Tamoil en Valais a déjà renforcé le rôle de Genève dans le développement du transport des huiles minérales. D'autres zones sont aussi concernées à Aclens et Vufflens.
27 déc. 2016, 10:52
/ Màj. le 27 déc. 2016 à 11:09
Les CFF Cargo misent sur l'Arc lémanique pour le développement de ses activités.

Le potentiel de développement de CFF Cargo est très important en Suisse romande, avance Nicolas Perrin, son directeur général. Genève, Vaud et le Valais sont les premiers concernés.

A Genève, la demande en transport par le rail augmente "considérablement", assure le patron de CFF Cargo dans une interview publiée ce mardi dans 24 Heures et La Tribune de Genève. "Vu la saturation du réseau routier, la clientèle se tourne vers le rail et cherche des surfaces pour implanter ses infrastructures."

La fermeture de la raffinerie Tamoil à Collombey en Valais a aussi renforcé le rôle de Genève dans le transport des huiles minérales en Suisse occidentale, poursuit M. Perrin.

"On peut ajouter la zone Aclens-Vufflens dans le canton de Vaud, où de nombreux clients du rail installent leur centre de distribution", ajoute-t-il. "Enfin, l'Etat du Valais étudie actuellement l'implantation d'une zone similaire entre Saint-Maurice et Sion."