Chômage stable sur le district de Morges en novembre et en recul sur l'année

Le chômage dans le canton de Genève est en léger recul en novembre. En revanche, il augmente légèrement dans le canton de Vaud. Pour La Côte, les chiffres nyonnais et morgiens sont stables depuis octobre dernier. Mais on compte 161 chômeurs en plus dans le district de Nyon sur un an. Morges, en revanche, voit son nombre de chômeurs baisser sensiblement sur une année.
09 déc. 2016, 10:58
/ Màj. le 09 déc. 2016 à 17:32
Le canton de Genève connaît un léger recul du chômage en novembre contrairement au canton de Vaud.

Genève est le 2e canton de Suisse le plus affecté par le chômage avec un taux de 5,4%, mais son coefficient a reculé de 0,1% en novembre. Le canton de Vaud où le taux a atteint 4,7% (+0,1 point) le mois dernier arrive en 3e position, selon les chiffres publiés vendredi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). 

Dans le détail, ce sont 264 chômeurs en moins sur Genève (total de 12 730 demandeurs d'emploi) et un bond de 235 nouveaux chômeurs pour le canton de Vaud (total de 18 467 chômeurs inscrits et prêts à travailler de suite). Pour le district de Nyon, le taux de chômage est de 3,9%. Il est stable depuis septembre 2016. En revanche, le district a enregistré l'inscription de 161 chômeurs en plus sur un an (1933 personnes en tout). 

Une baisse pour Morges sur une année

Pour le district de Morges, on compte 10 chômeurs de plus en un mois mais 110 de moins sur un an (1513 en tout), une bonne nouvelle. Au classement ville par ville, le chômage sur Gland baisse de 2.3% sur un mois mais augmente de quasiment 20 % sur une année. Le nombre de chômeurs sur la ville de Morges a augmenté d'1% sur le mois (395 personnes) mais a reculé de plus de 10% sur une année. Enfin on compte 547 chômeurs au mois de novembre en ville de Nyon, soit un léger bond de 1.3% sur le mois. L'augmentation du nombre de chômeurs inscrits à Nyon est de 12.3% sur un an. 

Le canton de Neuchâtel toujours le plus touché

Neuchâtel, où le taux de chômage a augmenté de 0,2 point à 5,9% en novembre, reste largement en tête des cantons les plus touchés de Suisse. Le Valais a connu la plus forte hausse du pays (+0,5 point) le mois dernier pour des raisons saisonnières essentiellement. Son taux atteint 3,8%.

Dans le Jura, le taux de chômage est resté stable en novembre à 4,6%. Fribourg, qui a vu son taux de chômage progresser de 0,1% à 2,7%, est le seul canton romand où le taux est en dessous de la moyenne nationale de 3,3%.

Zurich au-dessus de la moyenne

Dans le canton de Berne, avec sa minorité francophone, le coefficient a crû de 0,2 point à 2,8%. Plus largement, Zurich, qui a vu son taux progresser de 0,1 point à 3,7%, présente toujours un coefficient plus élevé que la moyenne nationale.

Avec un taux de chômage de 0,9%, le demi-canton d'Obwald apparaît comme le moins touché du pays par le phénomène.