Ebola: des employés d'ONG contaminés pourront être soignés à Genève

Le Dr Olivier Hagon, chef du groupe spécialisé Médecine du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA), a déclaré que les employés d'ONG basées à Genève contaminés par Ebola pourront être soignés dans la cité de Calvin.
07 août 2015, 14:20
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La population suisse ne court aucun danger, précise le DFI dans son communiqué.

Les employés d'ONG basées à Genève infectés par le virus Ebola pourront être accueillis en Suisse pour se faire soigner, d'après le Dr Olivier Hagon, chef du groupe spécialisé Médecine du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA). Interrogé par "Le Matin", il évoque un partenariat entre la Confédération et les HUG.

"L’Office fédéral de la santé publique (OFSP), en partenariat avec les Hôpitaux universitaires genevois (HUG), a mis en place des procédures pour pouvoir accueillir les personnes travaillant dans les organisations humanitaires basées à Genève", relève le Dr Hagon dans l'édition de samedi du quotidien orange.

"Les HUG ont une longue expérience", ajoute-t-il. "Nous travaillons sur les maladies virales émergentes depuis de très nombreuses années et nous avons encore optimisé nos procédures depuis notre récent voyage" en Afrique de l'Ouest.

Le collaborateur du CSA se dit par ailleurs "optimiste" quant à la création rapide d'un vaccin pour combattre l'épidémie. "On constate souvent que la réaction est vive quand le sentiment de danger est proche", commente-t-il, précisant que "dans les pays développés, le risque d'une épidémie est proche de zéro".

Après un premier séjour, Olivier Hagon annonce son probable retour au Liberia. "Nous allons fournir des équipements, former le personnel soignant et initier la production locale d’alcool de désinfection pour les mains", détaille-t-il.