Festival du film oriental de Genève: l'humour comme arme de résistance

L'humour et la musique sont au coeur de la 8e édition du Festival international du film oriental de Genève. Ces formes d'expression sont déclinées dans près de 100 films projetés à Genève, à Versoix (GE), Lausanne et en France voisine du 11 au 17 avril.
07 août 2015, 11:12
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Une photo issue du long-métrage libanais "Chaque joue est une fête".

"Très vite les cinéastes orientaux ont usé de ce procédé d'expression: l'humour et la musique sont leurs armes subtiles de résistance", explique la présidente de l'Académie Goncourt, Edmonde Charles-Roux, marraine du festival.

"Légion sont les artistes qui ont troqué leurs armes contre des instruments musicaux. Au-delà du divertissement, c'est la contestation des tyrannies" dont il s'agit, poursuit-elle dans un communiqué diffusé dimanche par les organisateurs.
 
Ces films, en provenance d'Algérie, de Tunisie, d'Egypte, d'Iran, de Grèce, de France et du Liban, seront projetés dans 15 lieux différents. Le festival s'intéressera aussi aux conséquences des récentes révolutions et au rôle des femmes dans ces mouvements de résistance. Un débat public et une table ronde seront notamment organisés.