Genève: le Haut Commissariat réorganisé en profondeur

Des ressources du siège genevois du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme vont être transférées dans différents pays. Par ailleurs, un renforcement des activités est prévu à New York.
07 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Des drapeaux blancs avec le logo du Conseil des Droits de l'homme (un oiseau orange prenant son envol sur un globe bleu) ont ete hisses sur le pont du Mont-Blanc, ce vendredi 16 juin 2006 a Geneve. L'inauguration lundi, 19 juin du Conseil des droits de l' homme est l' occasion de plusieurs evenements paralleles organises par la Suisse et Geneve en cooperation avec l' ONU. Le Palais Wilson, siege du Haut Commissariat, va ainsi s' ouvrir au public dimanche.  (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Le Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme à Genève subit une profonde réorganisation. La présence sur le terrain dans différents pays va être renforcée ainsi qu'à New York, au détriment du siège à Genève.

Le Haut Commisaire Zeid Ra’ad Al Hussein a présenté jeudi les grandes lignes de la réforme aux gouvernements lors de la session du Conseil des droits de l'homme. Le Haut Commissariat a déjà supprimé 69 postes, dont 40 redéployés ailleurs.

"Au cours des dernières années, la demande pour nos bureaux externes a beaucoup augmenté", a expliqué le Haut Commissaire. Il a cité en particulier les crises au Soudan du Sud, en Centrafrique et en Ukraine.

Le Haut Commissariat veut en conséquence transférer des ressources du siège genevois dans les pays, a affirmé Zeid Ra’ad Al Hussein, en fonction depuis le 1er septembre. Un renforcement des activités est aussi prévu à New York, où ne travaillent jusqu'ici que 20 employés du Haut Commissariat.

Sept nouveaux bureaux régionaux vont être créés, dans des villes où la présence de l'ONU est déjà forte ou où sont basées des organisations régionales. Une refonte de la structure du Haut Commisariat à Genève est simultanément en cours: une des quatre divisions va être supprimée. La mise en oeuvre de la réforme sera rediscutée avec le personnel à la fin du mois, a précisé le prince Zeid.