Genève: Pierre Maudet arrive à nouveau en tête

Pierre Maudet a été réélu dimanche au Conseil d'Etat genevois.
07 août 2015, 12:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le chef du departement de la securite, Pierre Maudet, s'exprime lors d'une conference de presse sur l'affaire du meurtre Adeline, ce mercredi 9 octobre 2013 a Geneve. Fabrice A., l'assassin presume de la sociotherapeute Adeline, n'aurait pas du etre autorise a effectuer des sorties. Selon Bernard Ziegler, ni le Service d'application des peines et des mesures, ni la Paquerette, ou etait incarcere Fabrice A., n'ont respecte les procedures. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Pierre Maudet a été réélu dimanche au Conseil d'Etat genevois. Le magistrat libéral-radical de 35 ans en charge du Département de la sécurité est à nouveau arrivé en tête. Comme au premier tour du 6 octobre, il devance de 4000 voix son colistier François Longchamp.

Elu au gouvernement en juin 2012, à la faveur d'une élection complémentaire, l'ex-magistrat de la Ville de Genève a tenu son rôle de grand favori de l'élection de dimanche. En moins d'un an, il a su convaincre, si besoin était, qu'il a la stature d'un homme d'Etat. Capitaine à l'armée, il s'est imposé comme homme fort face à une police genevoise connue pour ses revendications syndicales sans fin.

Côté bilan, le conseiller d'Etat a relancé la politique pénitentiaire, avec l'ambition d'augmenter le nombre de places de détention. Il demande aussi davantage de policiers et s'implique dans leur formation. Dans la récente affaire Adeline, il s'est montré déterminé à faire le ménage dans le domaine de la détention.

Dès son entrée en fonction, il a signé un accord qualifié d'historique avec le Ministère public de lutte contre la criminalité. Le nombre de cambriolages a baissé dans le canton. De quoi contredire les sceptiques qui, jusque sur les bancs de son parti, reprochaient à celui qui est tombé dans la politique à l'adolescence de communiquer à outrance.