Julius Baer va biffer une centaine d'emplois à Genève

Dans le cadre des activités d'acquisition de Merrill Lynch en 2012, le groupe bancaire Julius Baer va biffer une centaine d'emplois à Genève.
07 août 2015, 13:20
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le groupe bancaire Julius Baer va supprimer une centaine d'emplois nets à Genève sur 230, selon son patron Boris Collardi.

Le groupe bancaire Julius Baer va supprimer une centaine d'emplois nets à Genève sur 230, selon son patron Boris Collardi. Cettemesure entre dans le cadre de l'intégration des activités acquises de Merrill Lynch en 2012, explique-t-il dans une interview publiée mardi dans "L'Agefi".

Julius Baer avait indiqué lundi, dans la présentation de ses résultats 2013, vouloir supprimer 400 postes dans ses activités internationales de gestion de fortune reprises à Merrill Lynch. Les économies réalisées peuvent être estimées à une centaine de millions de francs par an, a précisé M. Collardi. A Genève, les collaborateurs ont déjà été informés et le plan social est cours.

La société Merrill Lynch Banque Suisse, basée à Genève, a été intégrée dans Julius Baer fin mai 2013. C'est la raison pour laquelle la Cité de Calvin est particulièrement touchée par les réductions d'effectifs, ajoute M. Collardi.

Concernant le différend fiscal avec les autorités américaines, une solution sera trouvée prochainement et "l'année 2014 sera celle de l'accord avec les Etats-Unis", estime le patron de Julius Baer.

Concernant le montant d'une éventuelle amende, M. Collardi refuse d'articuler un chiffre avant les premières discussions avec le Departement de la Justice (DoJ) sur cette question. Des provisions pourront alors constituées, a-t-il dit.