Réservé aux abonnés

Le conflit social se durcit chez Merck

La direction refuse d'augmenter les indemnités de départ qu'elle qualifie déjà de généreuse.
06 août 2015, 10:40
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6251579.jpg

Le conflit social chez Merck Serono a rebondi jeudi à Genève. Le personnel a décidé de reprendre la lutte, après le refus de la direction de l'entreprise pharmaceutique d'augmenter les indemnités de départ de tous les employés.

Suite à la procédure de conciliation entre la direction de Merck Serono et les représentants des employés et du syndicat Unia, la Chambre des relations collectives de travail (CRCT) avait recommandé le 18 juillet une augmentation des indemnités de départ de l'ensemble des employés. Merck Serono a annoncé jeudi refuser cette recommandation.

Selon la direction du groupe...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois