Les douaniers français en grève jeudi, risques de perturbations aux frontières

Les douaniers français se mobilisent jeudi contre le Plan Douanes 2018. A la direction régionale d'Annecy (Haute-Savoie) on ne sait pas quelles seront les incidences sur le trafic aux frontières helvétiques. Des perturbations seront toutefois possibles.
07 août 2015, 12:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La grève des douaniers français prévue jeudi 21 novembre 2013 devrait être très suivie selon les syndicats. Elle pourrait avoir des incidences aux frontières helvétiques.

Pour dénoncer le Plan stratégique Douanes 2018, qui va déboucher sur la suppression de milliers de postes dans la profession, les douaniers français vont observer un mouvement de grève jeudi 21 novembre.

Cette mobilisation lancée par tous les syndicats (FO, CGT, Solidaires, CFDT, Unsa) devrait être largement respectée par les agents français, estiment les syndicats.

Mais à la direction régionale des douanes du Léman à Annecy (Haute-Savoie), Denis Martinez se veut rassurant: "La grève de demain devrait surtout se concentrer devant le Ministère des finances à Paris-Bercy. Des convois de bus convergeront vers la capitale", croit savoir le directeur régional. "Il n'y aura pas forcément de blocages aux frontières avec la Suisse. Mais je ne peux bien entendu présumer de rien."

Si le mouvement syndical des quelque 30 à 40% de l'effectif de 425 agents de douanes de la zone d'influence d'Annecy débouchait tout de même sur des ralentissements aux lieux de passages avec la Suisse, l'état-major régional des douanes françaises fera en sorte d'en informer les gardes-frontière et les services de police helvétiques. "Nous serons très vigilants pour que le flux se régule le mieux possible. Nous allons informer les autorités suisses en temps réel sur les éventuels mouvements qui pourraient créer des embouteillages ou sur les déviations qui seraient mises en place", conclut-il.

En cas d'incidences sur le trafic des personnes et des véhicules entre la France et la Suisse demain, jeudi 21 novembre, il n'y a qu'un mot d'ordre que l'on puisse donner: patientez!