Lombard Odier et Pictet ne seront plus des banques privées

Une nouvelle structure juridique chapeautera les banques Lombard Odier et Pictet. Les deux établissements genevois ne seront plus privés dès le 1er janvier 2014.
07 août 2015, 10:57
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les banques genevoises Lombard Odier et Pictet ne seront plus des établissements privés dès le 1er janvier 2014.

Lombard Odier et Pictet ne seront plus des banques privées au 1er janvier 2014. Les deux groupes devront quitter l'Association des banquiers privés, a affirmé mardi à Genève Patrick Odier en présentant la nouvelle structure juridique.

Les activités des deux banques en Suisse seront conduites dans le cadre de sociétés anonymes, filiales des deux groupes. Elles publieront désormais leurs résultats chaque année. Le capital-actions restera par contre à 100% aux mains des propriétaires et le mode de gestion collégial est conservé.

Lombard Odier et Pictet ont mené ensemble la réflexion conduisant à cette nouvelle structure, "comme concurrents et amis", a précisé Thierry Lombard. Les deux groupes restent autonomes. Les autres banquiers privés devront se déterminer en fonction de l'évolution de leur modèle d'affaires, a-t-il affirmé.

Développement international

"Ce choix s'effectue en position de force, malgré un environnement turbulent", a souligné Patrick Odier. Il n'y a pas d'impact sur les emplois.

L'une des motivations de cette adaptation est la volonté de renforcer le développement international des deux groupes. "Notre expansion internationale était freinée. Il n'était plus possible d'ouvrir des succursales dans certains pays, notamment en raison de l'obligation de publier un état financier", a expliqué Jacques de Saussure.