Une centaine de "unes" historiques exposées au Palais des Nations

Une exposition historique de journaux est inaugurée mardi au Palais des Nations. A travers la collection Josep Bosch, le public revivra 110 "Une" de journaux du monde entier.
07 août 2015, 10:59
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La collection de l'Espagnol Joseph Bosch a déjà fait le tour du monde. Elle est présentée à Genève en 2013.

Une exposition historique de journaux est inaugurée mardi au Palais des Nations. Depuis l'assassinat de l'impératrice Sissi à Genève en septembre 1898, la collection Josep Bosch permet de revivre de grands événements mondiaux à travers 110 "Une" de journaux du monde entier.

Côté suisse, l'on y découvre notamment la page une du quotidien "Le Temps" du 4 mars 2002 titrée "Un tout petit pas pour l'ONU, un grand pas pour la Suisse" lors du oui du peuple suisse à l'adhésion. Ou celle de la "Gazette de Lausanne" du 26 mars 1957 titrant sur: "Les Six ont signé à Rome les traités du Marché commun et de l'Euratom".

Ou encore la "Une" du "Journal de Genève" annonçant la fin de la Première guerre mondiale le 12 novembre 1918. La chute du Mur de Berlin, les premiers pas de l'homme sur la lune, la mort de De Gaulle, celle d'Indira Gandhi, l'assassinat de Kennedy, la fin de l'apartheid sont ainsi passés en revue à travers la presse internationale.

Hommage à l'imprimé

"En cas de grand événement, les journaux faisaient plusieurs éditions par jour, un rôle joué maintenant pas internet", a confié lundi Josep Bosch. "C'est un hommage à l'imprimé", a déclaré le collectionneur.

Achetant les journaux depuis 1968, Josep Bosch a plus de 6000 journaux dans le garage de sa maison à Genève ou chez lui en Espagne, conservés dans l'obscurité. Vingt-cinq ans journaliste, il a dirigé le bureau de l'agence espagnole EFE à Genève de 1995 à 2000 avant de devenir porte-parole de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

"A chacun de mes voyages, je réserve un jour pour trouver de nouveaux journaux dans les boutiques ou au marché aux puces", raconte Josep Bosch. Il a déjà exposé sa collection dans 19 villes de 12 pays.

A l'origine de cette initiative, la présidente de l'Association des correspondants auprès de l'ONU (ACANU) Gunilla von Hall souligne que l'exposition au Palais des Nations est une façon de braquer les projecteurs sur la presse et de rappeler aux diplomates le rôle central du journalisme. La Suisse soutient l'exposition ainsi que la Suède, les Etats-Unis et diverses agences de l'ONU.