Réservé aux abonnés

Greffe de foie entre deux séropositifs

Une opération inédite ouvre des perspectives médicales, et aussi sociétales.
25 avr. 2016, 23:32
/ Màj. le 26 avr. 2016 à 00:01

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont réalisé une première mondiale: une greffe de foie entre deux personnes atteintes du sida. Six mois après l’opération, le patient receveur se porte bien.

«Sans cette greffe, je ne serais peut-être plus là aujourd’hui», a fait savoir le malade, lors d’une conférence de presse hier à Genève. Le patient a précisé avoir grossi de 10 kilos depuis l’intervention, avoir à nouveau le goût de vivre et s’est montré extrêmement reconnaissant envers la famille du donneur.

Législation unique

Cette première mondiale n’a été possible que grâce à la législation suis...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois