Réservé aux abonnés

L’Université priée d’agir contre le harcèlement

19 déc. 2016, 00:21
/ Màj. le 19 déc. 2016 à 00:01

L’Université de Lausanne (Unil) doit prendre sérieusement en main le problème du harcèlement. Trois postulats émanant de l’association Acidul et d’un groupe de travail demandant une politique «ambitieuse» sur ce problème ont été approuvés par le Conseil de l’Université.

La direction de l’Unil doit considérer la question du harcèlement, du harcèlement sexuel et des discriminations comme «une problématique prioritaire». Cette réalité est «largement sous-estimée», indique vendredi un communiqué d’Acidul (l’association du corps intermédiaire et des doctorants).

L’Unil doit se doter d’une structure d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an