Réservé aux abonnés

La passion pour la moto, des bidonvilles de Lisbonne à l’entrepreneuriat

Le rêve de Ricardo Roxo Figueira est devenu réalité quand il a inauguré, il y a trois ans, son entreprise de réparation et de vente de motos.
24 oct. 2016, 23:08
/ Màj. le 25 oct. 2016 à 00:01
Borex, mercredi 12 octobre 2016
Portrait de Ricardo Figueira, propriétaire de Ricci Motos à Borex

Sigfredo Haro Portrait Ricardo Figueira, Borex

LAURA LOSE

morges@lacote.ch

«Soit j’essayais, soit je le regrettais toute ma vie», affirme Ricardo Roxo Figueira, gérant de Ricci Motos à Borex. Il y a trois ans, il débarquait avec son entreprise au cœur du village.

Aujourd’hui bien installé, le Portugais revient de loin. Après son CFC de mécanicien et après avoir travaillé dans divers garages, dont un qui a fait faillite, il s’est retrouvé au chômage. Un coup du sort pour Ricardo Roxo Figueira, qui ne supporte pas l’oisiveté. Créer son entreprise sera la solution. «On a eu une séance d’information, et je me suis dit, pourquoi pas maintenant». ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois