Réservé aux abonnés

Le «bunker» de Georges Simenonn’échappe pas à la démolition

Vestige du séjour, de 1963 à 1972, de l’écrivain belge dans le canton, la bâtisse est démolie dès ce lundi.
23 oct. 2016, 23:10
/ Màj. le 24 oct. 2016 à 00:01
Une vue exterieure de l'ancienne maison le "Bunker" de l'ecrivain belge, Georges Simenon, et comptant pas moins de 26 pieces, ce mercredi 19 octobre 2016 a Epalinges. Le "bunker" de Simenon sera demoli des lundi sur les hauts de Lausanne. Le pere du commissaire Maigret y a passe dix ans de sa vie, entre 1963 et 1972. Le "bunker", comme certains l'ont surnomme, va laisser la place a une serie de douze petits immeubles. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) SUISSE MAISON GEORGES SIMENON

La grande maison que Georges Simenon avait fait construire sur les hauts de Lausanne, à Epalinges, vit ses derniers jours. Les travaux de démolition vont commencer aujoud’hui. Des échafaudages entourent déjà la grande bâtisse, à l’abandon depuis plusieurs années.

C’est un vestige du séjour de Simenon dans la région qui va disparaître. Le père du commissaire Maigret y a passé dix ans de sa vie, entre 1963 et 1972. Le «bunker», comme certains l’ont surnommé, va laisser la place à une série de douze petits immeubles.

«Un bunker? chacun ses goûts», relève John Simenon, un des fi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an