Réservé aux abonnés

Mille personnes contre le spécisme

29 août 2016, 00:01
/ Màj. le 29 août 2016 à 00:01
French journalist Aymeric Caron speaks to the Anti-speciesism activists, during a marce for the World Day for the End of Speciesism, in Geneva, Switzerland, Saturday, August 27, 2016. The World Day for the End of Speciesism invites animal defence societies all over the world to organize events that challenge speciesism and ask for a genuine consideration of animals interests. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SWITZERLAND DEMO SPECIESISM ANIMAL

A Genève, près d’un millier de manifestants ont défilé samedi après-midi contre le spécisme, une forme de discrimination fondée sur le critère de l’espèce. Ils ont demandé la fin de l’exploitation animale et le respect de la vie.

Pour le journaliste français Aymeric Caron, parrain de la marche genevoise, les droits humains doivent être transposés aux animaux. «Les animaux non humains sont des individus, comme la science l’indique aujourd’hui. Ils ont le droit de ne pas être tués, emprisonnés, torturés et vendus», a-t-il déclaré devant la foule, appelant à un «nouvel humanisme».

Au préalable, Ma...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois