A coups de marteau, on a vidé le domaine de Bois-Elisée à Aubonne

Les descendants de Mme d'Aumeries ont mandaté une entreprise de vente aux enchères pour valoriser le patrimoine contenu dans la demeure.
06 août 2015, 09:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La vente aux enchères à Bois-Elisée dimanche.

Environ 900 lots ont été dispersés dimanche sous les coups de marteau des commissaires priseurs Marc Gaudet-Blavignac et Pierre Alain Crettenand. La famille d’Aumeries, dont l’aïeule a rejoint un établissement médico-social, a décidé de se séparer du contenu du domaine de Bois-Elisée.

Inventaire à la Prévert

Celui-ci, comme dans toute maison familiale, était fort hétéroclite, ce qui a suscité l’intérêt de populations de clients fort divers. Du train électrique au, du tapis chinois au vase signé Chapallaz, de la paire de fauteuils cabriolet au violoncelle, des gravures à l’argenterie de table, des tableaux au sac croco, la demeure s’est vidée pièce après pièce, en commençant par la cave jusqu’au grenier.

«Dans ces moments-là, s’il s’agit de belles propriétés comme ici, nombreux sont les voisins ou les villageois à profiter de l’opportunité de visiter une résidence qui ne leur était pas accessible jusque-là, raconte Catherine Niederhauser, co-directrice de Galartis, la société chargée de la vente aux enchères. Parfois, on croise aussi l’ancien jardinier ou des employés de maison qui viennent acheter un petit objet en souvenir.»

Dimanche, l’intérêt est allé croissant, comme les prix en général, au cours de la journée, au fur et à mesure que les lots se rapprochaient du salon et de la salle à manger. Une autre vente de maisons aura lieu le samedi 30 juin à la ferme de Bougy-Saint-Martin. Catalogue prochainement en ligne sur www.galartis.ch

Plongez dans les coulisses de cette journée de vente en lisant l'article complet dans notre édition de mardi.