Réservé aux abonnés

Acquittement après 28 mois de prison

Pas de mobile, pas d'aveu, pas d'arme du crime, le dossier est maigre... Vendredi, la Cour criminelle n'a pas donné suite à l'accusation. La partie civile et le procureur général entendent faire recours.
06 août 2015, 09:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6085640.jpg

suter@lacote.ch

Devant un public très nombreux, les avocats de la défense ont plaidé vendredi matin. Sans surprise, ils se sont succédé pour démonter l'accusation.

Me Marie-Pomme Moinat s'est attachée aux aspects médico-légaux, alors que Me Gilles-Jean Portejoie a relevé la maigreur du dossier d'accusation. Quant à Me Stefan Disch, qui a plaidé en dernier, il a démontré la pertinence et le sérieux des expertises menées par le Dr Fried et la professeure Dominique Lecomte, expertises écartées par l'accusation.

Me Moinat s'est dite " surprise du peu d'attention accordée aux éléments médico-lég...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois