Réservé aux abonnés

Aubonne: le quartier du Lignolat sous la loupe d’une historienne

L’historienne aubonnoise, Laurence Marti consacre un ouvrage à l’un des quartiers les plus anciens du bourg. Le Lignolat est aussi l’une des vues les plus photographiées depuis le 19e siècle.
05 juil. 2021, 16:00 / Màj. le 05 juil. 2021 à 16:00
Laurence Marti, historienne et sociologue, a consacré un ouvrage à la rue du Lignolat, à son patrimoine architectural, aux industries qui ont fait la renommée d'Aubonne, mais aussi et surtout à ses habitants.

«Le Lignolat, son promontoire et l’alignement de ses maisons dominés par le château et l’église sont l’un des points de vue les plus photographiés depuis le 19e siècle. Il fait un peu office de carte de visite», commente Laurence Marti.

Si la «carte postale» d’Aubonne a été maintes fois prise en photo ou peinte dès le 17e siècle, l’histoire de ce qui est l’un des plus anciens quartiers du bourg gardait une partie de mystère. L’historienne et sociologue aubon...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois