Cédric Jotterand reprend le Journal de Morges

Dès le début du mois de novembre, le Journal de Morges va être repris par le directeur-rédacteur en chef Cédric Jotterand.
13 oct. 2016, 10:40
/ Màj. le 13 oct. 2016 à 18:06
Le directeur-rédacteur en chef Cédric Jotterand reprend le Journal de Morges.

A la tête du Journal de Morges depuis le 1er janvier 2007, le directeur-rédacteur en chef Cédric Jotterand (42 ans) reprend l’hebdomadaire du district détenu par Tamedia Publications romandes. Epaulé par un groupe de personnalités et d’entrepreneurs locaux réunis autour de Felix Mann, directeur financier de Laurent Membrez SA à Aclens, de proches du titre et de collaborateurs, Cédric Jotterand souhaite ainsi pérenniser le journal de ses débuts tout en donnant à sa région un média fort et indépendant, sur tous les supports.

Cette opération sera réalisée par étapes ces prochains mois. Durant cette période de transition, Tamedia Publications romandes soutiendra la direction du Journal de Morges afin d’accompagner, dans les meilleures conditions, le futur de la marque. La reprise est prévue au 1er novembre 2016.

Dans une période où l’avenir de la presse traditionnelle est remise en question, Cédric Jotterand et ses partenaires démontrent non seulement leur attachement à un journal qui accompagne la région depuis 122 ans, mais aussi un certain courage. Celui-ci s’appuie sur des bases solides, une équipe efficace et de nombreux témoignages de lecteurs, d’annonceurs ainsi que des communes souhaitant voir perdurer le Journal de Morges à long terme.

"C’est bien évidemment un projet qui me concerne au premier chef, mais un journal local appartient finalement à sa région. La proximité est un terme souvent utilisé aujourd’hui, mais après ce premier pas décisif, il appartient maintenant aux citoyens de rendre le défi possible en s’abonnant et aux entreprises à profiter du Journal de Morges comme vitrine incontournable de leur communication. C’est ensemble seulement que nous allons continuer à offrir un journal de qualité à ce district en plein développement", explique Cédric Jotterand, directeur-rédacteur en chef qui a rédigé ses premiers articles pour ce journal à l’âge de 14 ans. Il a ensuite travaillé pour plusieurs rédactions romandes, dont 24 heures et Le Matin.

Le projet prévoit non seulement de maintenir la qualité du titre, mais de le développer sur les plateformes numériques. Tous les emplois sont évidemment maintenus et dans un avenir proche renforcés, ce qui démontre une foi en l’information et en la presse écrite de la part des partenaires de l’opération.