Réservé aux abonnés

Cherche assistants pour missions non prioritaires de la police

La gendarmerie a informé hier sur les compétences, l'organisation et les moyens des assistants de sécurité publique.
05 août 2015, 15:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5846423

Non armé, dans des tons de gris et surtout dépourvu de toute mention "police" sur son uniforme. Tel est ce qui doit distinguer au premier regard l'assistant de sécurité publique, désigné par ASP dans le jargon de la gendarmerie. Son chef, le lieutenant-colonel Olivier Botteron a convié hier les autorités des communes sans police pour leur présenter les compétences, l'organisation et même l'équipement de ces ASP.

Car la réorganisation policière montre de sérieux besoins sur le terrain des petites et grandes localités. La première préoccupation consiste notamment à gérer les véhicules en statio...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois