Réservé aux abonnés

Déchets: faire le tri entre pragmatisme et politique

L’entreprise Valorsa est soumise aux différents usages communaux pour la gestion des déchets. Difficile d’unifier.
12 juin 2017, 23:17
/ Màj. le 13 juin 2017 à 00:01

Le périmètre ouest-vaudois de Valorsa comprend 101 communes-actionnaires qui délèguent à la société une partie de leurs tâches communales en matière de gestion des déchets. Les comptes en noir affichent la santé florissante de l’entreprise.

Cependant, lors de l’assemblée générale qui s’est tenue à Gollion le 9 juin dernier, sa directrice, Corinne Costa, s’est arrêtée sur la demande, rapportée par les communes, des citoyens qui souhaiteraient une harmonisation large de la gestion des déchets.

La taxation

Corinne Costa considère que la taxe au sac est un véritable succès avec 83 communes ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois