Enfin assermenté, Vincent Jaques est le plus jeune des syndics en activité

Accédant à la tête de la ville de Morges à moins de 37 ans, le socialiste détrône son confrère syndic de Dully, Frédéric Mani qui, à trois mois près, n'est plus le cadet.
06 août 2015, 14:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Vincent Jaques en famille, lors du défilé de la nuit des épouvantails, samedi dernier.

Il n’y a plus guère que l’annuaire en ligne de l’Union des communes vaudoises qui indique que la syndicature de Morges est vacante – tandis que Wikipedia l’attribue toujours à Nuria Gorrite. Le principal intéressé, Vincent Jaques, élu le 23 septembre dernier, s’est pourtant déjà fait à son nouveau costume de syndic, avec une entrée fracassante dans sa ville samedi dernier sur un char de la nuit des épouvantails, deux conférences de presse – dont une pour annoncer une hausse d’impôts – et un Conseil communal qui a procédé mercredi soir à son assermentation.

A moins de 37 ans – il les fêtera le 11 décembre prochain –, le voilà officiellement installé dans sa nouvelle fonction. Vincent Jaques devient le plus jeune syndic vaudois en activité. Il détrône au passage Frédéric Mani, à la tête de la commune de Dully, lequel n’est son aîné que de trois mois jour pour jour.

Plus précoce que Nuria Gorrite

«Par contre, je ne suis pas sûr d’être le plus jeune des élus à la syndicature de Morges à travers l’histoire. Même Nuria Gorrite était plus jeune lors de son élection», confiait le socialiste samedi dernier. Et bien non. Nuria Gorrite a été la première syndique de Morges à l’âge de 37 ans, 9 mois et 18 jours. Son successeur n’affiche que 36 ans, 9 mois et 16 jours.