Etoy: L'épicerie "La Sauge" cherche nouvel acquéreur

Philippe Blanc est très ému de remettre son épicerie «La Sauge», après toutes ces années au service des villageois.
24 oct. 2016, 15:05
/ Màj. le 24 oct. 2016 à 15:29
Philippe Blanc, à gauche, souhaite trouver un repreneur pour son épicerie. A sa droite, Loris Bovigny, son employé.

"Vous avez été un des piliers du village, beaucoup vous regretteront!", "Merci infiniment pour tous ces bons services", "Vous allez nous manquer". Les réactions sur les réseaux sociaux à l’annonce de la remise de «La Sauge», l’épicerie du village d’Etoy reflètent l’atmosphère que son tenancier Philippe Blanc a toujours voulu donner. A la tête du lieu pendant les douze dernières années, l’homme tire son chapeau. Il recherche depuis le mois dernier qui voudra bien reprendre cette épicerie, lieu de rencontre et de partage. "Les gens sont déçus mais ils comprennent ma situation, explique-t-il. Ma vie privée a été un peu chaotique et c’est devenu difficile pour moi de gérer cela, j’ai envie de me reconstruire." 

La passion du local

C’est touché que l’épicier raconte les raisons de son départ et le plaisir qu’il a eu à servir ses clients: "C’était un rêve d’avoir une épicerie, je travaillais dans les banques mais j’ai toujours eu envie d’avoir un commerce tel que celui-ci ou une auberge d’alpage! J’habitais Etoy déjà à l’époque et cette occasion s’est présentée." S’il précise qu’il ne roule pas en Mercedes, il assure que le commerce réalise actuellement un bon chiffre d’affaire, démontrant la nécessité de trouver un repreneur. "La commune souhaite qu’un commerce de proximité reste, c’est sûr que les belles années son finies mais j’arrive à en vivre et les gens du villages se donnent la peine de nous faire exister."

 

Pour découvrir l'intégralité de l'article, rendez-vous dans nos éditions payantes du Quotidien de La Côte de demain, 25 octobre.

par Samantha Lunder