Jacqueline Cretegny rassemble les Aubonnois

Le Prix de la Ville sera remis ce samedi à cette femme très active qui a initié les "Aubonn'apéros".
07 août 2015, 12:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7557305.jpg

Après Jean-Paul Dégletagne, gérant de l'Arboretum, et Dante Trotta, président des Samaritains du Coeur de La Côte en 2012, Jacqueline Cretegny, initiatrice des "Aubonn'apéros", recevra ce samedi le Prix de la Ville d'Aubonne.

Jacqueline Cretegny, c'est une bonne humeur qui se décline en toute décontraction. "Je fonctionne à la passion" , sourit cette cinquantenaire dynamique, pour expliquer son agenda plus que rempli depuis quelques années. Et d'avouer amusée que certaines semaines se passent loin du foyer, tant les réunions s'enchaînent. Ce rythme de vie, elle ne l'échangerait pour rien au monde. Mère de trois filles, elle alterne entre son poste de secrétaire au théâtre de Beausobre et ses divers engagements. Installée dans la cité depuis près de seize ans, cette mère de famille ne pouvait rester en marge de la vie locale. "J'avais besoin de m'intégrer d'une manière ou d'une autre" , explique-t-elle. L'Aubonnoise, qui concède fourmiller d'idées, a su séduire la population en insufflant des rencontres. Les "Aubonn'apéros" en sont un exemple. Constatant que la bourgade manquait de vie pendant l'été, elle propose que les sociétés locales animent à tour de rôle un apéritif le vendredi soir, à l'abri des arcades du marché. D'abord timides, les sociétés locales finissent par se presser au portillon pour organiser les fameux "after".

 

De l'apéro à la marche gourmande, il n'y a qu'un pas

 

Membre de la Société de développement d'Aubonne (SDA), Jacqueline Cretegny n'a pas épargné son temps pour mettre sur pied le parcours d'"Aubonne gourmande", la première marche gourmande. "J'avais participé à une balade similaire dans la région de Vevey. J'ai pensé qu'il fallait tenter l'expérience ici."

Des centaines de curieux s'inscrivent; le succès est au rendez-vous, qui invite à une nouvelle expérience en septembre 2014. Membre de la commission culturelle et du cinéma Rex, Jacqueline Cretegny ne souhaite pas jongler avec davantage de responsabilités. "Mais j'ai de la peine à dire non" , avoue-t-elle dans un rire.

Cette soif des relations humaines, c'est dans sa famille qu'il faut en rechercher l'origine. "A la maison, il y avait toujours beaucoup de monde et d'effervescence" , se souvient-elle. De quoi expliquer l'enthousiasme de l'Aubonnoise pour mobiliser les troupes. " Non seulement les animations qu'elle propose sont appréciées de la population, mais en plus elle fédère un nombre croissant de bénévoles", explique la municipale des affaires culturelles Gisèle Burnet. Une candidature qui avait donc de quoi mériter l'unanimité de la part du jury.